Accueil > Patrimoine > Requalification énergétique à Woippy-Saint Eloy

Requalification énergétique à Woippy-Saint Eloy

Une cure de jouvence pour un confort et une facture énergétique optimisés

Construit dans les années 1960, le quartier pavillonnaire de Woippy-Saint Eloy se présente sous la forme d’un ensemble de maisons R+1 identiques en bande ou jumelées, dont plus de la moitié ont été cédées à des locataires depuis 1997 dans le cadre de l’accession sociale.

A ce jour, 124 pavillons situés rues Roget, Ferdinand Sechehaye, du Fort Gambetta, Gabriel Poulmaire, Victor Poulain, Jean-Pierre Pécheur, de Ryneck, Jaslon, Corneille Agrippa et du Chapitre restent la propriété de l’OPH Metz Métropole.

Un vaste projet de requalification s’inscrivant dans le Nouveau Programme de Rénovation Urbaine de la commune de WOIPPY a été décidé et initié par notre Office.  Cette opération de réhabilitation a pour objectif global de pérenniser le patrimoine sur le long terme en remplaçant et modernisant les composants vétustes, et apporter une amélioration énergétique complète avec un passage de l’étiquette énergétique E à C. Mais à plus brève échéance et pour le confort des locataires, elle vise à l’amélioration énergétique des pavillons et de leurs équipements de confort.

Un projet en plusieurs phases

Cette opération de requalification s’exécute en 2 tranches avec une première phase opérationnelle de 40 pavillons (échéance de la première tranche : fin 2020, suite au décalage lié à l’arrêt des travaux pendant le confinement / échéance initiale : septembre 2020) et une seconde de 84 pavillons (échéance prévisionnelle 3 ème trimestre 2022).

Avec un coût estimé à 8 150 000 €, elle apportera label et certification (NF Habitat-RT2012) à cet ensemble d’habitation individuelle pour un « Bien Vivre Ici » éco-responsable !

OPH METZ METROPOLE

Les dernières actualités de l’OPHMM

Temps forts : édition 72 (Avril 2021)

Temps forts : édition 72 (Avril 2021)

Une année déjà de confinements successifs et de crise sanitaire. Une année où nous avons dû nous adapter, et en particulier apprendre à utiliser de multiples outils de visio et de communication à distance.
Une année où généralement nous ne nous voyons plus que sur l’écran de notre ordinateur. Les rencontres et les discussions nous manquent.